Georges Lane Un petit rappel sur les G20...:

Georges Lane Un petit rappel sur les G20...:

par Sultana Cora, vendredi 27 mai 2011, 23:12

Merci à Georges Lane pour une  parfaite illustration de cette photo qui laisse transparaitre tout l’enthousiasme de ces faiseurs de ….catastrophes, toujours prêts à aller de l’avant dans la tache qu’ils ont entreprise !

 Rien ne semble pouvoir les arrêter dans leur élan !!

Sauf .....NOUS, peut être? 

Certainement oui !

 

Georges Lane Un petit rappel sur les G20...:

il y a deux ans http://blog.georgeslane.fr/post/2009/04/03/Il-fallait-le-trouver

il y a dix huit mois http://blog.georgeslane.fr/category/Finance-internationale/page/4 l

Il y a trois mois http://blog.georgeslane.fr/category/Finance-internationale/page/7

 

Quelques extraits, pour vous donner envie de lire les articles de ce professeur d’économie, libérale, bien sur, que vous pourrez retrouver, notamment

  • en audio sur lumière 101 (http://www.lumiere101.com/) en compagnie de François Guillaumat, dans des interventions qui vous raviront, comme moi,
  • ou sur son blog indiqué ci-dessus,
  • et François Guillaumat sur facebook

 

il y a deux ans : le 4 avril 2009 :

 

« Le refus de cette connaissance au profit d'une ignorance - maquillée par leurs soins en connaissance - laisse présager un ajustement financier encore plus rigoureux si tant est que l'actuel prenne fin. »

 

 

il y a dix huit mois : le  18 septembre 2009

Étude magistrale sur la monnaie de 2005 illustrée dans cet article 

 

La monnaie serait encore un objet comme un autre si elle n'avait pas été monopolisée par les hommes de l'Etat et si les êtres humains n'avaient pas reçu l'obligation d'effectuer leurs paiements en monnaie nationale monopolisée.

 

La monnaie nationale monopolisée doit donc tout aux hommes de l'Etat, aux législateurs nationaux, à l''impôt sans pleurs", à l'"illusion fiscale", à l'idée qu'il n'y a pas de lois économiques.

….

Dans ces conditions, la prochaine réunion du "G 20" qui n'a pas à son ordre du jour la réforme du S.M.I., sera une réunion de plus, qui détériorera l'économie mondiale à défaut d'améliorer quoi que ce soit.

 

……

Quant à la position française à cette réunion, telle qu'elle est annoncée par les médias, et même si elle influence la position de l'Union européenne, elle est non seulement dérisoire, mais calamiteuse.

Puissent ses hérauts écouter, un jour, Milton Friedman parler du "gouvernement limité".

 

 

Il y a trois mois :  le 31 janvier 2011

 

Qu'à cela ne tienne, les gouvernements ne sauraient gérer ce qu’ils dénomment « monnaie » soit directement soit indirectement.

 

 

Jusqu’à preuve du contraire, se gère quelque chose de délimitée et selon des règles.

Or, qu’ils le veuillent ou non , ce qu’ils dénomment « monnaie » ne saurait être délimité par leurs soins et est susceptible d’innovations qui leur échappent.

Et ils n’ont aucune règle de gestion.

D’ailleurs, quand ils tirent de leur chapeau de prétendues règles qu’ils s’engagent à respecter – exemple du système monétaire international de 1944 ou de l’euro de 1999 -, il s’avère à l’expérience que rapidement, ils ne les respectent pas et qu’ils n’hésitent pas justifier pourquoi ils ne les ont pas respectées.

…..

Parce qu’en interdisant la convertibilité des substituts de monnaie bancaires en or comme ils l'ont fait au XXème siècle, ils ont détaché, sans le vouloir ou en le cherchant, la monnaie des règles de droit et de l'échange considéré pour ce qu’il est, à savoir une action humaine, les hommes de l’Etat et leurs économistes préférés d’aujourd'hui se sont déboussolés.

 

Aujourd'hui, tout se passe comme s'ils s'efforçaient d'accrocher ce qu’ils dénomment « monnaie » - ou "argent" en France... - à une considération, d’ordre réglementaire ou, si on préfère le mot, "politique", qu’ils n’ont pas encore trouvée.  L'euro en est une tentative très partielle.

 

Pendant ce temps, les effets destructeurs du cataclysme économique peuvent continuer à se dérouler.France G8 Summit From left, European Commission President Jose Manuel Barroso, French President Nicolas Sarkozy, US President Barack Obama and Japanese Prime Minister Naoto Kan walk after a lunch meeting at the G8 summit in Deauville, France, Thursday, May 26, 2011. G8 leaders, in a two-day meeting, will discuss the Internet, aid for North African states and ways in which to end the conflict in Libya. (AP Photo/Philippe Wojazer, Pool) AP
Commentaire de anna sultana cora le 9 août 2011 à 8:35

Jean-paul Orhon Bonsoir Sultana,je lis très souvent vos commentaires sur l'actualité,je ne suis certes pas toujours d'accord,mais le principal c'est de pouvoir s'exprimer,mais de ce fait ne croyez pas que le G8 ou le G20 puisse être des barriéres à une certaine islamisation qui nous guette !*

 

Sultana Cora
merci en tous cas de participer
j essaie de passer des articles ou des infos sur lesquels on peut s'appuyer pour en dégager des réflexions plus globales et votre question en est l'illustration

Georges Lane qui est un pro (mais pas seulement lui), mais également le spectacle du désastre que nous avons sous les yeux, et qui n'en n'est malheureusement qu'à ses débuts, prouvent abondamment que les hommes, les équipes et les moyens qu'ils emploient (qui ne sont inspirés que par des idéologies, toujours les mêmes) en sont non seulement la cause , mais qu’ils ne peuvent qu'en aggraver les effets

ces mêmes hommes et équipes pourront se retrouver partout, dans n importe quelle institution, le résultat sera le même

de ce fait, ils ont besoin , surtout nous, de financiers de plus en plus accommodants, et ils en trouvent, surtout nous,
simplement parce que nous sommes une cible de choix!!

qui sont ces financiers, si complaisants?
et bien ce sont les FONDS SOUVERAINS, autrement dit: la finance islamique
et c'est bien pour cela que cette fine équipe (Lagarde en tête) a même fait modifier la loi française pour la rendre compatible avec la sharia et les accueillir.

je pense que vous avez la réponse votre question,
et je pense que vous avez également compris ce qu'est, sans l'ombre d'un doute, la contrepartie demandée par ces financiers très spéciaux
et je pense que vous avez également compris ce qui peut paraitre incompréhensible comme réaction de la part de sarkozy sur différents sujets qui provoquent notre fureur
et je pense que vous avez également compris le danger que cela représentait, de dérive totalitaire (censure internet par exemple) pour contrôler la fureur de la population!

Commenter

Vous devez être membre de FALL OF THE REPUBLIC pour ajouter des commentaires !

un nouveau monde libre est un réseau social

© 2017   Créé par anna sultana cora.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation